Entrée dans l’écriture

 

Les animations sont adaptées pour tous les niveaux du préscolaire et durent 50 minutes.

 

Contexte :

Nous sommes dans « Les prérequis », dans « l’entrée en écriture » (cfr Emilia Ferreiro (*)) : les objectifs des activités proposées sont d’être à l’aise avec l’expression de son corps, de communiquer de différentes manières, de lier le plaisir à l’écrit, de passer de la troisième Dimension (3D) à la deuxième dimension (2D), la feuille de papier.

 

Objectifs des animations :

La spatialité

  • On pense à une lettre et on la dessine avec des mouvements, en bougeant.
  • On écrit son nom également en marchant, à deux ou trois, en se suivant.
  • On représente une lettre, par terre, avec son corps.
  • On écrit de gauche à droite: vagues et mouvements guidés.

La construction identitaire, la prise de conscience de son «existence» et l’importance du prénom

  • « Je fais attention à moi » : Braingym (mains sur le plexus).
  • Les syllabes : on dit son nom en tapant des mains au rythme des syllabes.
  • Le prénom : on écrit son nom, à 5 sur une feuille suffisamment grande, puis, on tourne et chacun décore le dessin de son voisin.

La prise de conscience corporelle et la psychomotrice fine

  • La « douche », en passant sur tout le corps, en insistant sur les doigts et la main, le poignet et les différentes parties du bras.
  • Jeux en mouvements, en danses, en travaillant les doigts, en nommant les différentes parties du corps et les doigts.

La socialisation

  • « Je fais attention aux autres », en leurs donnant les mains.
  • Musique : je sens la musique d’abord les yeux fermés, puis je bouge sur la musique, en faisant attention aux autres.
  • Je commence un dessin sur un thème, je plie ma partie et le passe au suivant… Pour arriver à une fresque créée grâce au travail de chacun.

Les repères et les limites corporels

  • Passer d’un espace à l’autre : en trois dimensions, dans la classe; en deux dimensions, sur le papier.
  • La kinésphère : les limites de son corps.
  • Le rythme et la structuration, les silences.
  • Rituels de début et de fin.
  • Référentiel en début de séquence avec la chronologie des activités.

La prise de contact avec l’écriture

Mise en lien avec les éléments vivants de la nature.
Ex. :

  • La fluidité : la mer et les vagues pour le mouvement ;
  • L’ancrage : la terre, le sol, la prise d’appui sur la feuille et sur la ligne de base ; etc.

Le décodage

Mise en lien avec les couleurs et les dimensions; les sons longs et courts; les gestes envolés et contenus.

La progression des apprentissages autour des quatre mouvements-formes

Mise en mouvements-formes de la bouche, la vague, le pont et l’arrondi.